Poétiquement toujours: les Ecologiques de Michel Deguy