Des lignes de fuite vers le moi: Henri Michaux