Couleur, lumière et fondu dans Le Spleen de Paris