Proust et l art de la langue. La synonymie comme idolâtrie linguistique